Dernièrement, j'ai suivi un congrès à Berlin où j'ai entendu certains participants qui parlaient des guerres. Non celles qui ont déjà eu lieu, mais celles qui feront probablement rage dans quelques années. Le sujet m'a intéressé, et d'autant plus que certaines convictions étaient en la matière pour le moins... curieuses. A en croire certains, ces guerres prendraient en effet la même forme que celles que nous avons traversés. Ces gens-là n'ont à l'évidence pas compris l'ADN même de la guerre, de par nature évolutif. La guerre n'arrête pas de changer de forme pour s'ajuster à chaque instant à la progression des moyens sécuritaires. La guerre de demain sera donc éminemment technologique, et prendra une dimension inétie très inquiétante. L'évolution qui est la plus effrayante reste à mon sens l'explosion du champ d'action des forces en présence. La prolifération d’armes individuelles, alliée aux technologies de l'information, va profondément augmenter pendant les prochaines années la menace que présente la guerre asymétrique. Les nouvelles technologies de communication comme les téléphones portables et le cryptage commercial participeront pleinement à ce processus : elles aideront les futures forces irrégulières à s’organiser et effectuer des opérations à l'échelle internationale. Et cette guerre irrégulière se retrouvera en dehors de la sphère « traditionnelle » de la guerre. Les formes de conflits s'appuyant sur l’économie et l'information seront, entre autres exemples, loin d'être secondaires. Les camps opposés s'engageront aussi inéluctablement dans des batailles médiatiques pour remporter la faveur de l’opinion publique (et internet deviendra en ce sens un véritable champ de bataille). De fait, il me semble que juguler l'expansion des conflits pour les limiter au simple champ de bataille est une tâche impossible. La seule multiplication des armes de destruction massive et la guerre cybernétique donneront à tous les protagonistes qui le souhaitent les moyens d'exporter leur guerre hors du champ de bataille « à l'ancienne ». Tout indique que cette guerre se fera sur tous les fronts, et au plus proche de nous. Si ce sujet a créé un certain malaise à table, ce congrès à Berlin m'a quand même bien plu. Je vous invite d'ailleurs à jeter un oeil au site de l'agence qui s'en est occupé, si vous voulez vous faire une idée des réjouissances auxquelles nous avons eu droit. Encore plus d'information sur ce séminaire entreprise en Allemagne en surfant sur le site web de l'organisateur.